Nous sommes le :
Dernière mise à jour : 16 mai 2016

Bénin icone_Bénin Nos partenaires icone_Bénin Pratique icone_globe Divers icone_pratique

Titre
 




 Un cas unique en Afrique, une splendeur parmi les splendeurs, une merveille au-delà de tous les mots, voici Ganvié, la Venise de l’Afrique. Par son charme et son attrait particulier, Ganvié est considéré comme « La Venise africaine ». Cette cité lacustre est située sur la rive Nord-ouest du Lac Nokoué, à l'exutoire ouest de la rivière Sô, dans le Nokoué, à 8 km d'Abomey-Calavi et 25 km à vol d'oiseau de Cotonou. Formé à l'origine d'un noyau d'Agriculteurs, réfugiés des guerres intertribales qui se déroulaient sur les plateaux ouest, Ganvié est peuplé aujourd'hui de plus de 25 000 habitants. Dans cette cité lacustre mystérieuse, la vie se déroule sur l'eau dans les « cases sur pilotis » et les pirogues en bois. Il faut visiter le marché flottant et les parties de pêches artisanales.
Une autre particularité de ce paysage aquatique ; les « akadja ». Ils sont constitués d'une batterie de branchages disposés dans l'eau, servant à la fois d'abri, de lieu de nidation et de frayère artificielle de poissons, les akadja sont d'ingénieuses techniques éprouvées dans la production du poisson. Ganvié est un site touristique digne d'intérêt qui attire chaque année de nombreux touristes. Dans le Nord, la Cascade de Tanougou, les chutes de KOTA, le Belvédère de Koussoukouangou ne constituent pas moins des curiosités touristiques pour leur beauté et le calme qu'ils procurent.


Vestiges de la culture ou témoins d'une civilisation, les musées, au Bénin comme de par le monde, attirent la curiosité du visiteur. Chez moi, les principaux musés qu’on peut visiter sont :

Premier musée du Bénin créé en 1945, il est installé dans une partie des palais des anciens souverains du célèbre royaume du Danxome. Ce musée présente des collections originales et authentiques confiées par les descendants mêmes des anciens rois, des productions d'objets royaux aujourd'hui détruits ou exposés dans d’autres musées en Europe ; il s'agit notamment de trônes des rois et sièges des reines, bijoux princiers, armes, tenues de guerre ou d'apparat, sculptures en bois ou recouvertes de métal, teintures...
Le visiteur peut admirer les scènes historiques matérialisées dans les bas-reliefs en terre rouge pétrie, et peints de couleurs vives, qui ornent les façades des salles d'exposition, les tombeaux de rois aux portes basses, toujours vénérés, les instruments de guerre et de conquête du royaume. C'est un musée bien animé par des cérémonies rituelles périodiques au cours desquelles divers objets reprennent vie et leur pleine signification. C'est le musée du Bénin le plus connu à l'extérieur.

Constitué en 1962, il présente des masques guélédé provenant de Saketé et de Pobé ainsi qu'un échantillon d'instruments de musique, d'armes, d'outils aratoires et des ateliers de forgerons, une panoplie d'éléments divinatoires exposés dans la salle consacrée au FA ou IFA.

Ce musée est aménagé dans la maison même des rois de Xogbonou (Porto-Novo). Le musée de Honmè dispose d'un édifice central, vaste ensemble architectural constitué par une succession de cours intérieures à impluvium qui résument, rappellent et prolongent l'histoire du royaume et particulièrement celle de son dernier souverain, le Roi Toffa. C'est aussi dans la sous région, un des rares musées de style Yoruba encore en bon état de conservation et accessible au public. Le musée de Honmè sert de cadre à des séances d'animation culturelle.

Il est situé dans l'ancien fort Portugais construit en 1721 et dénommé Fort Saint-Jean-Baptiste-d'Ajuda. Le port de Ouidah ayant été l’un des principaux points d'embarquement des esclaves noirs vers les Amériques et les Caraïbes, son musée est naturellement orienté vers l'histoire de la traite atlantique et sur les cultures de la diaspora africaine au Brésil et à Cuba en particulier, ainsi que sur les influences culturelles des créoles afro-brésiliens ou afro-cubains sur les populations autochtones depuis leur retour à la fin du XIXe siècle.


La République du Bénin recèle de nombreux attraits touristiques naturels, riches et variés et qui couvrent l'ensemble du territoire national. Le touriste qui visite le Bénin, trouve, sur une surface réduite, tout ce qu'offre l'Afrique touristique : plages de cocotiers au sable fin, fleuves et rivières où abonde le poisson, villages lacustres sur pilotis, musées historiques et ethnographiques, habitations agrippées aux pentes dénudées des collines, châteaux forts en miniature, cavaliers intrépides, faune et flore abondantes et variées, parcs nationaux et réserves, folklore et art vivants, climat sain et agréable, populations au sourire permanent et à l'hospitalité légendaire. Cet immense patrimoine présente des spécificités d'un département à l'autre. Il y a aujourd’hui douze départements dans mon pays, mais pour des raisons pratiques, je te présente les sites touristiques de mon pays en conservant l’ancienne organisation administrative.  

 

Date création du site : 28/02/2003 ©2007-2016 Association Amitié France-Bénin Mentions légales