Nous sommes le :
Dernière mise à jour : 16 mai 2016

Bénin icone_Bénin Nos partenaires icone_Bénin Pratique icone_globe Divers icone_pratique

Actions 2012
 
Autre(s) page(s) en rapport avec ce sujet : Actions (2003) - (2004) - (2005) - (2006) - (2007) - (2008) - (2009) - (2010) - (2011) - (2013) - (2014) - (2015) - (2016)


Les pages Actions 2012 : Actions 2012 (suite)

 

soirée_AFB-2012
soirée 2_2012
soirée-2012


Soirée de rêve

L’association Amitié France-Bénin avait fait fort, très fort même, pour cette édition 2012, en concoctant sa grande soirée annuelle de solidarité au profit du Bénin. Conséquence immédiate : un public venu nombreux, qui n’a pas vu passer le temps et est reparti enthousiasmé et heureux…

Il faut dire que les dirigeants avaient décidé cette année de renouveler la formule de la fête. Et avaient jeté leur dévolu sur un spectacle léger et un rien coquin, un show « cabaret » avec plumettes là où on les imagine, assuré par un groupe de jeunes et fort jolies représentantes de la gent féminine.

Mais reprenons dans l’ordre le fil des événements : tout a commencé dans un incroyable brouhaha et une joyeuse confusion entre les convives qui arrivaient, ceux qui, déjà dans les lieux, cherchaient à prendre possession de leur place autour des tables, ceux qui retrouvaient de vieilles connaissances et discutaient, là, plantés au milieu, sans oublier ceux qui, de peur de se mettre en retard d’un verre d’apéro, s’empressaient déjà autour du bar tenu par les amis Alain Aniballe, Frank  et Jonathan Rodriguez.

Ainsi, l’immense salle Victor-Hugo a été, plus rapidement qu’il ne faut pour l’écrire, investie par une foule dense papillonnant de ci-de là mais bientôt installée devant les couverts qui l’attendait.

Quand tout le monde fut bien installé, le président, René Ahivi, prit le micro pour souhaiter la bienvenue à tous. Il remercia chaleureusement M. Alokpon, directeur de l’Agence nationale des Béninois de l’extérieur (A.N.B.E.), administration sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères du Bénin, venu spécialement de Paris où il était en mission; M. Houénoussi, consul honoraire du Bénin à Marseille, ainsi que M. Breysse, maire de Cournonterral, entouré de sa famille et d’une partie de son conseil municipal, d’honorer de leur présence cette soirée de solidarité et donc de saluer les efforts déployés par Amitié France-Bénin pour alléger les souffrances, nombreuses, multiples, diverses et variées, d’une (trop petite) partie de la population béninoise, et plus particulièrement des enfants.

soirée_2012
soirée_2012
soirée_2012
soirée_2012

Après le speech place à la dégustation. Le chic du chic de cette soirée fut le repas préparé et servi de main de maître par le traiteur Serge Bonnier, de Cournonterral. La salade périgourdine, la cuisse de canette aux cèpes garnie de son accompagnement de légumes, l’assiette de quatre fromages ainsi que les petits gâteaux et le café ont fait l’unanimité. Et Dieu sait si les gens sont pourtant critiques quand il s’agit des plaisirs de bouche !
Le vin, rosé et rouge à volonté, était, comme chaque année, généreusement offert par les Caves du Mujolan, de Fabrègues.
Tout le monde avait donc le nez dans son assiette quand, soudain, la salle s’est un peu obscurcie, la scène s’est illuminée et, sur un rythme approprié, sont apparues sous le feu des projecteurs trois superbes ondines ondulantes à souhait avec moins que rien de costume…  A partir de ce moment-là un choix tant cornélien que manichéen  s’est imposé à chacun : regarder ce qu’il avait dans son assiette ou s’ébaubir sur les exquises jeunes femmes étincelantes de paillettes qui se dodelinaient lascivement tout à côté. En bon observateur, je peux vous assurer que j’en ai vu plus d’un manquer sa bouche !

soirée_2012
soirée_2012
soirée_2012
soirée_2012

La troupe de « Sergio et ses Dream’s Girls », puisque c’est d’elle qu’il s’agissait, a ainsi illuminé les regards et émoustillé les esprits une heure durant, multipliant les shows, les costumes, les mises en scène. Que du bonheur.
Une heure durant, oui, mais ce n’était pas fini, c’était seulement l’entracte. Une autre heure de spectacle restait encore à venir.

Profitant de cet instant plus calme, il fut procédé au tirage de la tombola dont les billets avaient été proposés au fur et à mesure des arrivées. De nombreux lots de valeur étaient mis en jeu, tous offerts par des sponsors : une corbeille garnie et un carton de vin offerts par les Caves du Mujolan ; un cuiseur de riz, par Françoise Devillez ; un abonnement au journal, des t-shirts et des casquettes, par Midi Libre ; un superbe jambon cru, par la direction du magasin « SPAR » à Pignan ; un repas au restaurant, par la direction du « Petit Mickey » à Montpellier ; un voyage à Andorre, par les Cars Bourrier ; un écran d’ordinateur 19’’, par Régis Monnier de Home Micro ; un VTT, par le CE des journaux du Midi ; une centrale vapeur/pressing, par Daniel Pons ; une télé, écran plat de 81 cm, par la SCP d’avocats Kirkyacharian-Yehezkiely.
Nous profitons de cette tribune pour les remercier tous très chaleureusement.

René Ahivi, en grande tenue d’apparat africaine pour faire honneur à l’association qu’il dirige depuis plus de dix ans, Amitié France-Bénin, accompagné du facétieux Alain Aniballe,  ont procédé, avec l’aide de quelques mains innocentes, à ce tirage très attendu. Des cris de joie et des vivats ont éclaté  du côté des gagnants ; des mines un peu déconfites du côté des perdants mais c’est le jeu que voulez-vous, et chacun a fait contre mauvaise fortune bon cœur, c’est le principal. De toute façon le mot « perdant » est impropre, il n’y a pas eu de perdants puisque chaque acquéreur de billets s’est vu remettre au moins une bonne bouteille de vin des Caves du Mujolan.

soirée_2012
soirée_2012
soirée_2012

La musique, les plumes, le strass et les corps superbement sculptés ont ensuite réinvesti la scène. Ces demoiselles se sont même enhardies à descendre dans la salle au milieu des tables, micro en main, pour s’y faire admirer de plus près. A ma connaissance personne ne s’en est plaint.
Mais elles en ont profité pour désigner quelques volontaires et les forcer, heu je voulais dire les inviter, à monter sur les planches à leur côté pour quelques pas de danse ponctués par des déhanchements qui n’ont pas été tous très orthodoxes et… (puisqu’on est entre nous on peut bien le dire), souvent franchement grotesques. Mais chut ! En tout cas cela a déclenché bien des fous rires, c’était le but recherché.

soirée_2012
soirée_2012

Mais comme les plus belles choses ont aussi une fin, les projecteurs ont dû finalement s’éteindre. Il était minuit passé.
C’est à ce moment-là que d’autres projecteurs et effets de lumière se sont allumés, qu’une musique d’un autre genre a craché ses décibels et que le public, bien chauffé par la première partie de soirée, a abandonné les tables pour venir sur la piste pour se défouler, se défoncer à fond la caisse, dans une ambiance électrique à très haute tension.

Aux manettes, le célèbre et très sympathique DJ Philou a donné libre court à son savoir-faire et a su conduire tout ce petit monde au firmament de la fête jusque tard dans la nuit.

Mon petit doigt, qui est aussi celui de l’association Amitié France-Bénin, a recueilli ce soir-là d’innombrables témoignages de convives et une chose m’a étonnée : on dit que les Français sont toujours divisés sur leurs opinions, Charles de Gaulle s’interrogeait même, en son temps, sur la meilleure façon d’obtenir l’unanimité dans un pays qui compte plus de 380 fromages ! Et ben, parole de petit doigt, malgré le nombre impressionnant de participants à la soirée, la colonne des « réboussiers » de mon carnet est restée complètement vide en ce 31 mars 2012 !

suite

 

Date création du site : 28/02/2003 ©2007-2016 Association Amitié France-Bénin Mentions légales