Géographie


Étendue et relief

Jusqu’au 30 novembre 1975, mon beau pays le Bénin que je veux te faire découvrir, s’appelait Dahomey. Il accède à l’indépendance de la France, le 1er août 1960.

Le Bénin situé en Afrique de l’Ouest, se présente comme un coup de poing dans l’Afrique occidentale. Il recouvre 112.622 Km2, dont 2.000 Km2 de surfaces aquatiques. Grand comme 1/5e  de la France, il s’étend de l’Océan Atlantique au fleuve Niger sur une longueur de 700 km.

La largeur varie de 125 Km, sur la côte, à 325 Km, à la latitude Tanguiéta-Ségbana. Le relief de l’ensemble du pays est peu accidenté, il est principalement constitué de grandes plaines plates à onduleuses parsemées de quelques collines et basses montagnes.

Comme tu le vois sur la Carte

 il est limité au nord par le fleuve Niger qui le sépare de la République du Niger, au nord-ouest par le Burkina Faso, à l’ouest par le Togo, à l’est par le Nigeria et au sud par l’Océan Atlantique.

Il a la forme d’un poing dressé, comme pour encourager ses habitants à toujours travailler et aller de l’avant. Le nord du pays est principalement constitué de savanes et de montagnes semi-arides. Le sud du pays est constitué d’une plaine côtière basse parsemée de marécages, lacs et lagunes comme par exemple le lac Nohoué ou la lagune de Porto-Novo. La majeure partie de la population vit dans les plaines côtières méridionales, où les plus grandes villes du Bénin sont concentrées, notamment Porto Novo et Cotonou.

Le pays étant situé dans une zone intertropicale, son climat est chaud et humide, avec relativement peu de pluie, bien qu’il y ait deux saisons des pluies (d’avril à juillet et de septembre à novembre).

Il présente un relief peu accidenté où l’on distingue cinq paysages morphologiques du Sud au Nord :
• La plaine côtière qui est un complexe de plusieurs cordons littoraux lesquels sont séparés par des bas-fonds marécageux et des lagunes comme celle de Porto-Novo et celle de Ouidah, et qui emprisonne les lacs Nokoué et Louis du Sénégal au contact des plateaux.

• Les plateaux de terre de barre dont l’altitude culmine à 200 m font suite à la plaine côtière par un talus irrégulier où se retrouve la dépression dite de « La Lama ».

• Le plateau cristallin occupe la plus grande partie du territoire béninois. Il s’y dresse de nombreux reliefs résiduels dont les collines de Dassa-Zoumé, Savalou, les mamelles de Savé, les collines de Bembéréké et de Sinendé.

• La chaîne de l’Atacora est localisée au nord-ouest du pays. S’y trouve le point le plus élevé du Bénin sur le mont Sagbarao où il culmine à 658 m.

• Le bassin du Niger est un plateau gréseux d’altitude moyenne de 250 m. Il couvre l’ensemble des bassins hydrographiques des rivières affluents du Niger comme le Mékrou, l’Alibori et le Sota.

Le Bénin est frontalier du Nigeria, 773 Km, du Togo, 644 Km, du Burkina Faso, 306 Km, et du Niger, 266 Km, soit 1.989 Km de frontières terrestres pour 121 Km de littoral.

Climat et saisons

Le Bénin jouit d’un climat tropical chaud. Il subit deux influences : celle de l’Alizé maritime, vent humide, et celle de l’Alizé continental, vent sec venant du Sahara, appelé Harmattan, et qui est à l’origine de la sécheresse.

Le climat varie d’un type équatorial au sud à un type tropical de plus en plus sec au nord.

Au sud, la moyenne pluviométrique annuelle diminue de Porto-Novo, 1.200 mm, à Grand-Popo, 820 mm. Au fur et à mesure que l’on progresse vers le nord, le climat sahélien, caractérisé par une longue saison sèche est de plus en plus marqué. Les températures y sont élevées et les précipitations plus faibles, 890 mm, sauf sur le massif de l’Atakora qui reçoit 1.300 mm à Natitingou.

La meilleure période pour faire un voyage au Bénin est la saison sèche, de novembre à mars. Sur la côte, à Cotonou, le ciel souvent nuageux le matin est dégagé l’après-midi. L’humidité, un peu moins importante que le reste de l’année, rend la chaleur moins étouffante. On peu se baigner toute l’année sur les très belles plages. Il faut faire attention à la barre, dangereuse par endroit.

La température de la mer oscille entre 26°C, en août, et 29°C, avril, mai. Sur les plateaux situés plus au nord, Tchaourou ou Kandi par exemple, la chaleur impose une vie au ralenti en milieu de journée. Le thermomètre atteint souvent 40°C.

L’air est sec et les nuits relativement fraîches. L’harmattan, brûlant, poussiéreux et chargé de sable, souffle du désert pendant toute la saison sèche. Les brumes sèches sont fréquentes, le matin, dans le Nord. Les parcs nationaux du Pendjari et du W, créé en collaboration avec les Niger et le Burkina Faso, situés à l’extrême nord du pays, sont accessibles de décembre à mai. Le meilleur moment pour les visiter est en fin de cette période.

D’avril à octobre, c’est la saison des pluies. Elle est interrompue sur la côte par un intermède sec en août et septembre. Le ciel reste très nuageux et l’humidité, importante, pénible à supporter. Dans la moitié Nord du Bénin, la saison des pluies est ininterrompue mais moins abondante. Sur les hauteurs de l’Atakora, Nord-ouest, septembre et octobre sont particulièrement pluvieux. Dans le Nord la pluie tombe plutôt en fin d’après-midi et la nuit, dans le Sud, la nuit et le matin.

Sols et cours d’eau

La côte du Bénin est constituée d’une série de cordons littoraux battus par d’importantes déferlantes et ne possédant pas de port naturel. Cette bande sablonneuse de quelques centaines de mètres de largeur, couverte de cocotiers, est immédiatement suivie d’un ensemble de lagunes peu profondes communiquant souvent entre elles, qui ne sont reliées à la mer que par un mince chenal assez fréquemment ensablé à la hauteur de Cotonou.

Entre les lagunes et les premiers reliefs s’étendent la terre de barre (de barro, argile en portugais), plaine fertile et très cultivée, une dépression marécageuse d’argile noire inondée durant la saison des pluies et difficile à mettre en valeur ainsi qu’une autre région très cultivée, correspondant à l’ancien royaume du Dahomey.

Le reste du pays est à peine plus élevé (200 m à 400 m) et les sols sont pauvres et latéritiques. La frontière septentrionale est constituée d’un plateau de 488 m d’altitude moyenne, au sol rocailleux et stérile. Au nord-ouest, le massif de l’Atakora, orienté au nord-est ne dépasse guère 800 m.

Le fleuve Ouémé et ses affluents traversent le sud du Bénin et se jettent dans le lac Nokoué (lagune de Cotonou ouverte sur la mer). Le Kouffo alimente le lac Louis du Sénégal avant de se jeter dans le système lagunaire. Le Mono marque partiellement la frontière avec le Togo, irriguant le sud-ouest du pays.
Au nord, les rivières les plus importantes sont le Niger, dont une partie sépare le Bénin du Niger, et ses affluents, le Sota, la Mékrou et l’Alibori.

AMITIÉ FRANCE-BÉNIN est une association humanitaire en faveur des couches défavorisées de la population Béninoise.

Translate »