Bienvenue

 

Après l’expédition de son dix-neuvième conteneur
de dons humanitaires vers le Bénin en septembre 2021                                                                        
a le regret de devoir baisser définitivement le rideau

Chères et chers internautes amis et sympathisants d’Amitié France-Bénin, vous n’ignorez pas que toute l’équipe de notre association, soutenue avec ferveur par ses adhérents, n’a ménagé ni son temps ni son énergie, depuis 2001, pour pallier, au Bénin, les besoins les plus élémentaires du quotidien permettant de vivre dans la dignité, ou encore soulager des patients contraints d’endurer leurs souffrances par manque d’équipements médicaux adaptés et performants dans les lieux de soins.En vingt ans, ce sont plus de mille deux cents mètres cubes (1 200 m3) de dons humanitaires que nous avons collectés, triés, classés, expédiés après les avoir acheminés jusqu’au port de Sète.

Dans le même temps, grâce à nos correspondants sur le terrain au Bénin, nous avons pu connaître les besoins réels de tel ou tel hôpital, telle mairie, telle école, tel organisme, tous dans le dénuement ; nous avons pris contact, tant au sommet de l’Etat que dans chacune des régions du pays, avec les responsables politiques et de la société civile, pour l’obtention d’autorisations diverses et d’aides techniques ; nous avons établi des listes par priorités et veillé à la bonne distribution de chaque colis.

Cela a nécessité d’innombrables démarches, parfois malaisées, et de remplir de la paperasse à n’en plus finir…
Nous avons été sensibles aux problèmes que l’oisiveté génère chez les jeunes en organisant à leur intention, chaque année et partout dans le pays, tant pour les filles que pour les garçons, de passionnants challenges sportifs dotés par Amitié France-Bénin et qui connurent un succès inespéré. Ces jeux sportifs avaient également l’ambition de former les esprits au respect d’autrui et à des règles incontournables.
Pour assurer son fonctionnement, l’association a dû, chaque année, trouver les moyens de s’autofinancer en organisant des fêtes, des sorties champêtres, des voyages… pour fidéliser au mieux ses précieux adhérents.
Bref, pendant vingt ans, à l’instar d’une grande famille, notre équipe a fait face et, toute fausse modestie mise à part, a plutôt bien réussi sa mission, tout en ayant conscience qu’il est toujours possible de mieux faire.

Les trois raisons de la dissolution

Une relève non assurée

Mais voilà, vingt ans c’est long… et on a pris de l’âge. La plupart des membres du bureau sont à présent septuagénaires et pour certains même octogénaires. Envisager un renouvellement n’est donc pas un luxe !
Pour prévenir ce moment fatidique, au cours des assemblées générales statutaires de ces dernières années, en ce sens des appels à candidatures avaient été systématiquement lancés, mais ils n’ont malheureusement jamais trouvé écho.

Décès du responsable AFB au Bénin

 Le décès, en novembre 2019, de M. José Quenum, pilier de notre association au Bénin, a été un coup dur ; l’enthousiasme de cet homme, sa grande disponibilité et son riche carnet d’adresses de personnes influentes permettait la facilitation de nos démarches sur le terrain, ainsi que l’obtention d’autorisations diverses liées à nos activités. Or, malgré la bonne volonté des personnes qui ont pris le relais depuis, les coudées franches de l’association se sont amoindries car il est devenu plus difficile de se faire entendre en haut lieu.

La Covid-19

 Ensuite la Covid-19 est passée par là ! Depuis mars 2020, c’est-à-dire deux ans, plus aucune action humanitaire (à l’exception d’un conteneur expédié en septembre dernier) ni aucune activité de nature à collecter de l’argent n’ont été possibles, avec pour conséquence la distension des liens entre membres et l’amenuisement de la rentrée des cotisations qui a fini par avoir raison de notre trésorerie.

Une décision unanime

Face à cette situation, le 20 novembre 2021, le bureau au grand complet s’était réuni pour en discuter et prendre une décision. Pour mémoire, en voici la composition :
René Ahivi, président ; Bernard Schandeler, secrétaire ; René Boyé, trésorier ; Franck Rodriguez, responsable technique ; Sophie Lajois, secrétaire adjointe ; Victoire Ahivi, trésorière adjointe.
S’étaient fait excuser et étaient représentés : Jean-François Collins, responsable du site Internet ; Vivienne Bastian, responsable des festivités.
Après un long débat, tirant les conséquences de ces insurmontables difficultés, le président Ahivi avait proposé la dissolution de l’association, proposition que le bureau approuva à l’unanimité

M.  Ahivi avait ensuite énoncé les démarches à accomplir, sous réserve de l’approbation des deux tiers des membres de l’association à jour de leur cotisation, tel que le prévoit la loi :

 – convoquer une assemblée générale extraordinaire pour faire approuver la proposition de dissolution ;

– rédiger un procès-verbal entérinant la décision de dissolution prise pendant l’assemblée générale extraordinaire ;

– déposer le procès-verbal de dissolution à la préfecture, accompagné d’une copie du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire.

Toutes ces démarches ayant été effectuées, notre demande a été entérinée par la préfecture.
cliquer sur ce lien pour accéder au document officiel de la préfecture

L’héritage d’Amitié France-Bénin

Transporter Volkswagen

Il y a quelques mois seulement, en pleine pandémie de Covid-19, l’opportunité s’était présentée d’acquérir pour l’association un nouveau véhicule, son vieil Espace Renault, hors d’âge, ayant dû finir à la casse. Ne pouvant pas alors présumer de la tournure que prendraient les événements, le bureau avait avalisé cet achat.
Il s’agit d’un Transporter Volkswagen d’occasion aménagé en ambulance qui a été acquis le 24 novembre 2020 pour la somme de 2 500 € (deux mille cinq cents).
Des frais incontournables s’y étaient ensuite greffés (passage du statut d’ambulance à celui de camionnette par le service des Mines, carte grise…) et une prochaine révision générale était à prévoir dès que possible.
Pour solder les avoirs de l’association, il convenait donc de revendre ce véhicule. Intéressé, un membre de l’association a fait savoir qu’il s’en porterait volontiers acquéreur. Après délibération, le bureau a proposé de le lui céder pour la somme de 3 500 € (trois mille cinq cents), somme arrondie qui correspond globalement à l’addition du prix d’achat, du passage aux Mines et de la Carte grise. L’acquéreur ayant donné son accord, le Transporter Volkswagen lui a été réservé.

Don à l’Association Bénin Solidaire Sans Frontières (A.B.S.S.F.)

 Le bureau a proposé d’offrir à l’A.B.S.S.F., une autre association humanitaire en faveur du Bénin sise à Générac (Gard), de nombreux articles (panneaux publicitaires sur le Bénin, drapeaux béninois, gobelets et flûtes en plastique, portant à vêtements, un rouleau de film transparent à empaqueter, un jeu de loto complet, etc.).
Contactée, la responsable de cette association a accepté le don.

Les comptes

 Suite à l’acquisition du Transporter Volkswagen le solde financier de l’association étant insuffisant pour pouvoir expédier le dernier conteneur, le président avait dû avancer de ses deniers les frais de transport, soit 3 200 €. La revente du fourgon pour 3 500 € a donc dégagé, après remboursement de son avance au président Ahivi, la somme de 300 € pour la trésorerie.
Au jour de sa dissolution, Amitié France-Bénin disposait donc en caisse la somme de 1 368 €, que le bureau a décidé d’offrir aux enfants du Bénin sous forme de bons pour l’acquisition, au Bénin, de fournitures scolaires et sportives.

… et pour finir, le site AFB

L’ensemble des mesures prises par le bureau ont été présentées par correspondance (Covid-19 oblige) à chaque membre d’Amitié France-Bénin à jour de sa cotisation pour en recueillir l’approbation ou le rejet par voie de vote. Le 25 janvier 2022, le dépouillement du scrutin révéla leur adoption à l’unanimité des adhérents.
L’association Amitié France-Bénin n’existe donc plus, mais son site va lui survivre encore quelque temps car il reste une intéressante référence pour toutes celles et tous ceux qui souhaiteraient s’instruire sur les nombreux aspects du Bénin qui y sont traités. Malheureusement il ne sera plus désormais mis à jour.

Chers amis internautes, toute notre équipe vous remercie pour votre fidélité et vos pertinentes remarques collectées au fil du temps.

Bon vent à toutes et à tous !

« C’était la dernière séance,
              C’était la dernière séquence,
                                                     Et le rideau sur l’écran est tombé… »                                                                                        CLAP !

Nous utilisons les cookies sur notre site web. Vous avez la possibilité d’autoriser l’utilisation des cookies en cliquant sur le bouton « Accepter » ou de continuer votre visite.